Bienvenue sur le site de la Mairie de Garrigues Sainte Eulalie

CONCERT MAYA KAMATY

Évènement

Titre:
CONCERT MAYA KAMATY
Date:
Ven, 2. août 2019
Lieu:
Garrigues-Sainte-Eulalie,
Catégorie:
Evénements

Description

Maya Kamaty, la fille de Gilbert Pounia, trace sa propre voie musicale : un jardin de contes aux accents pop et trip-hop, qui fleurit sur des racines maloya. Pour la sortie de Pandiyé, son deuxième disque, elle revient sur ses itinéraires.

Aujourd’hui, à La Réunion, une kyrielle de sons émancipés éclosent – les racines maloya explosent en une infinie variété de fleurs multicolores. La souche se mêle de rock, d’électricité, de poésie. Parmi ses propositions, la voix de Maya Kamaty résonne. Son chemin s’affirme clair.

Pandiyé, le titre de son deuxième disque, signifie "suspendu". Car voici la sensation qu’offrent ses onze pistes : une bulle d’apesanteur, une pause onirique, au-dessus d’une jungle bigarrée, qui mêle évanescences du maloya, tambours malbars, trip-hop, mythes et légendes créoles, portés par la voix de Maya. Dans Pandiyé, émergent les échos d’une Réunion bien ancrée dans le présent, mais aussi respectueuse de ses traditions, urbaine autant qu’envahie d’une nature luxuriante et sauvage : l’art d’une jeune femme d’une trentaine d’années et de ses dalons*.

Tout prédestinait Maya à la musique ; elle aurait tout aussi bien pu prendre la tangente. Enfant, elle grandit au milieu des musiques et des mots, les matières de prédilection de ses parents : Gilbert Pounia, leader du groupe Ziskakan et la conteuse Anny Grondin, pourvoyeuse d’histoires.

En 2014, Maya Kamaty sort enfin son premier disque. Il s’intitule Santié Papang, et épouse avec légèreté et élégance des routes folk et soul. Mais aujourd’hui, Maya veut aller plus loin et creuser sa voie sur des routes électro, notamment. 

Maya utilise  des instruments réunionnais rares, comme la takamba, si chère à Loy Ehrlich et Alain Peters. Dans le même temps, sur Pandiyé, Maya n’en oublie pas non plus ses racines maloya, fortement présentes sur le titre Diampar, mais aussi joliment suggérées tout au long du disque, par des rythmes subtils, des épures, les instruments utilisés ou la langue-même. "Le maloya, c’est la base : quelque chose qui te permet d’avancer parce que tu sais d’où tu viens. Comme notre histoire n’est écrite nulle part ailleurs, il me permet de comprendre qui je suis, et les valeurs qui me portent. Et puis, j’aime son côté mineur, blues, ses mélodies puissantes."

Enfin, avec plusieurs coauteurs, dont son père, Maya a troussé de jolis textes en créole. Ils parlent de l’enfance et de ses mondes inventés (Kaniki), de la solitude et de la vieillesse (Trakasé) ou d’anciennes légendes léguées par sa mère, comme celle de Zoura, une très belle jeune femme, qui demandait à ses amants de récupérer des fleurs dans le fond des bassins, au risque de leur vie… Dans ce disque de Maya, il y a tout cela : de la poésie et des histoires, des mots en pagaille, des mythes, des tambours malbar, du maloya et du sacré. Il y a La Réunion. Car même en voulant s’en émanciper, on ne s’en échappe jamais vraiment…


Lieu

Localisation:
Place de la mairie
Code postal:
30190
Localité/Ville:
Garrigues-Sainte-Eulalie
A- A A+

Mairie ouverture

Horaire d'ouverture:

Lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00
 
Tél  04 66 81 24 07
Fax 04 66 81 29 77

Le site utilise des cookies destinés à optimiser votre navigation et à vous proposer des services personnalisés. En accédant à ce site, vous consentez à l'utilisation des Cookies.
Accepter Refuser